Dimanche , 23 juillet 2017

maison » FICHES PRATIQUES » Choisir un pré pour son cheval

Choisir un pré pour son cheval

avril 4, 2014 3:38 by: catégorie: FICHES PRATIQUES, HEBERGEMENT CHEVAL Laisser un commentaire A+ / A-

pré4sophie

 

Pré ou box, quel hébergement choisir pour son cheval

Vous venez d’avoir votre cheval, il va falloir maintenant lui définir son lieu de vie. Pour ce faire, vous avez le choix entre un centre équestre, une écurie de propriétaire, ou le pré.

Le choix de son hébergement est primordial car son lieu de vie agira sur son bien être physique et mental mais également sur ses performances.

POURQUOI CHOISIR UN PRE POUR SON CHEVAL ?

pré3sophie

Le pré ou des grands pâturages  est plus adapté au mode de vie naturel du cheval. Il apporte donc de nombreux avantages.

Tout d’abord, on compte un hectare pour deux chevaux (le cheval est un animal grégaire et supporte difficilement la solitude). Un hectare permet d’avoir de l’herbe en abondance continuellement.

Le pré : un cheval bien dans sa tête

pré5sophie

Etant donné que le pré se rapproche du mode de vie de l’équidé, celui-ci sera donc bien dans sa tête et dans son corps. Le cheval peut gambader, galoper, se rouler, brouter à volonté.

Il est en bonne compagnie car il est entouré de ses compagnons. Il ne déprime donc pas et ne développe pas de maladies liées à la claustration comme au box.

En ce qui concerne son système digestif, il est adapté aux pâturages et son corps offre une plus grande résistance au froid et aux intempéries.

Un autre avantage, le cheval n’a pas besoin d’être monté tous les jours.

En bref : le pré, c’est donc bon pour la santé et l’équilibre du cheval. Il gagne de l’état et oublie le stress du travail voire des compétitions.

COMMENT CHOISIR UN PRE POUR SON CHEVAL ?

pré christelle

Le pré est donc le lieu de vie de votre cheval, il doit s’y sentir bien car il y passe la majeure partie de son temps. C’est un peu comme si vous choisissiez votre nouvelle maison. Vous recherchez quelque chose de confortable, où il fait bon vivre pour vous y installer. Pour le cheval, c’est exactement pareil.

Lors de vos différentes recherches, assurez-vous que le pré soit bien clôturé et sous surveillance. Des visites quotidiennes s’imposent pour s’assurer que tout va bien.

La surface du pré

préchristelle

Comme dit plus haut, le pré doit être spacieux (5000 m2 par cheval) pour qu’il ait de l’herbe à volonté et pour qu’il puisse évoluer en toute quiétude.

Un cheval est avant tout un herbivore, il broute environ entre 13 à 19 heures par jour, il est donc essentiel d’avoir une pâture de qualité.

Le pâturage doit aussi pouvoir se reposer, pour ce faire on coupe le pré en plusieurs parcelles :

  • l’une se reposera pour que l’herbe puisse repousser,
  • l’autre sera utilisée par le cheval. 

Un pré d’une taille satisfaisante permet également d’éviter les infections parasitaires provoquées par les crottins.

Lors d’une plus petite surface, son lieu de vie est réduit. De ce fait, l’herbe peut être infestée de parasites, ou se faire très rare. Le cheval peut s’ennuyer et donc « tiquer ». 

Le terrain

Un pré trop petit se transforme vite en bourbier lors des premières pluie.  Il est aussi judicieux de choisir une surface pas trop boueuse pour que le cheval ne se retrouve pas à mi-cuisse dans la boue. C’est très mauvais pour ses tendons et cela engendre également de la gale de boue.

Fuyez si l’on vous propose un terrain marécageux, il deviendra vite inondable.  Il en est de même pour un pré pentu ou avec des dénivelés importants. Cela peut engendrer une fatigue des membres antérieurs du cheval car il devra régulièrement faire des efforts pour se déplacer d’un endroit à l’autre.  La pente peut aussi devenir glissante quand il pleut abondamment.

Optez : pour un beau pré spacieux, à l’herbe abondante et bien verte, avec quelques arbres pour pouvoir le protéger des fortes chaleurs.

 

COMMENT AMENAGER SON PRE ?

pré sophie 1

La pâture doit être sécurisée et correspondre à la vie de votre cheval. Pour ce faire, vous aurez besoin : de clôtures, d’un abri, de l’eau à volonté, un râtelier pour le foin.

La clôture 

En aucun cas, la clôture ne doit blesser votre cheval. A proscrire donc, le fil de fer et les barbelés. Il est donc essentiel d’opter pour une clôture de préférence électrifiée (rubans électriques) ou des barrières en bois. Une clôture en bois demande beaucoup plus d’entretien.

La clôture doit entourée complètement le pré avec un emplacement pour un portail qui se ferme correctement.  La clôture devra être au minimum de 1.30 m de hauteur pour que le cheval ne la saute pas.

L’abri du cheval

L’abri est très utile pour protéger le cheval des intempéries, de la chaleur estivale et des insectes.  Il doit être suffisamment grand pour accueillir le cheval.

Veillez à ce que l’entrée de l’abri soit à l’opposé des vents dominants.  Vous pouvez prévoir un sol en ciment, c’est plus pratique pour le nettoyer et le désinfecter. Pour plus de confort, vous pouvez aussi le pailler.

L’eau à volonté

Le cheval doit avoir constamment de l’eau propre, à volonté pour qu’il puisse s’abreuver correctement.  Elle doit toujours être accessible.

Pour information le cheval boit en moyenne entre 30 à 40 litres par jour voire plus quand il fait très chaud. Lors des grands froids, il faut penser à casser la glace. On peut aussi placer un morceau de bois dans l’abreuvoir pour que l’eau gèle moins vite.

La nourriture

pré2sophie

L’alimentation du cheval est très importante surtout que son estomac est très fragile. Au pré, l’équidé broute continuellement surtout quand il y a de l’herbe à profusion. L’hiver, il est important de compléter son alimentation avec du foin et des rations de granulés ou autres compléments.

Un râtelier est donc nécessaire pour y entreposer le foin qui ne doit pas être posé à même le sol, cela pourrait le faire pourrir.

COMMENT ENTRETENIR SON PRE ? 

Pour le confort et la sécurité de votre cheval, il est primordial que la clôture et l’abri soient en excellent état. Une clôture endommagée ou cassée doit être rapidement réparée.

La pâture doit être nettoyée régulièrement (retirer les détritus ou matériaux coupants, arracher les mauvaises herbes et les souches, enlever les crottins pour stopper une invasion parasitaire…..). Vérifiez également qu’il n’y a pas de plantes toxiques pour votre cheval dans votre pré.

Ne pas utiliser d’insecticide dans le pré.

 

LE PRE, LE CHEVAL ET LES PERIODES DE GRANDS FROIDS

préneige3 préneige4

Les grands froids sont une période difficile pour le cheval surtout quand il y a beaucoup de vent et de pluie. Le cheval va dépenser beaucoup d’énergie pour pouvoir se réchauffer.

Un cheval rustique et en bonne santé n’a pas vraiment besoin de couverture de pré surtout s’il est jeune. En revanche, il sera utile de couvrir avec une couverture imperméable et chaude , un cheval tondu, ayant perdu de l’état, ou âgé,  pour le protéger du froid et de la pluie.

Le cheval doit être entretenu régulièrement. Il ne doit pas de manquer de foin, de nourriture, ni d’eau.  Il est essentiel d’aller le voir quotidiennement pour s’assurer que tout va bien.

Le cheval qui a travaillé ne doit pas transpirer quand il retourne au pré, il pourrait attraper froid ou faire une colique.

préneige2 préneige

 

COMMENT TROUVER UN PRE ?

préhabitannabelle

Trois possibilités s’offrent à vous pour trouver un pré :

  • première possibilité : vous possédez une maison avec un grand pré attenant, c’est une grande chance pour vous.
  • deuxième possibilité : des agriculteurs ou des particuliers proposent de louer un champ pour y héberger vos chevaux.
  • troisième possibilité : le centre équestre propose différentes options d’hébergement : la pension au pré, la pension mixte pré/box où le cheval est rentré pour la nuit.

En ce qui concerne les deux premières possibilités, vous devrez vous charger de :

  • la surveillance, et la sécurité comme : vérifier que les clôtures et l’abri sont en bon état. Effectuer les réparations nécessaires….
  • l’alimentation de votre cheval  : stocker les bottes de foin, en remettre régulièrement dans le pré pour que le cheval en ait à volonté surtout durant l’hiver, compléter sa nourriture si cela s’avère nécessaire
  • Entretenir et désinfecter la pâture régulièrement.

Si vous passez par un agriculteur, celui-ci peut « vous donner un coup de main » ou « jeter un coup d’oeil » de temps en temps, mais pas toujours.

En revanche, la troisième possibilité : le centre équestre et/ou écurie de propriétaire est chargé de la surveillance, de la santé et du confort de votre cheval. Seul bémol, ce sont généralement des grands paddocks ou des parcelles et non des grandes prairies.

QUELQUES CONSEILS

Il est judicieux de ne pas héberger un cheval âgé avec des jeunes chevaux. Ces derniers peuvent être dominants et pourchasser « papi cheval » qui a passé l’âge de se livrer à ce type d’exercice. Il préfère passer son temps à brouter tranquillement.

Vous avez choisi l’option d’un pré à proximité de votre habitation. N’oubliez pas de trouver un grand hangar pour stocker et conserver au sec toutes vos grosses bottes de foin.

Votre cheval peut tomber malade ou se blesser. Dans ce cas, il faudra l’héberger au box ou dans un endroit chaud et confortable pour qu’il puisse vite se rétablir. Pensez à prévoir ce type d’hébergement.

Attention, dès le printemps, l’herbe repousse abondamment, elle est bien grasse. De ce fait, elle peut provoquer des fourbures à un cheval un peu enrobé ou glouton. Toutefois, un pré à l’herbe abondante sera très bénéfique pour un vieux cheval, ou un équidé qui a perdu de l’état durant l’hiver.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Choisir un pré pour son cheval Reviewed by on .   Pré ou box, quel hébergement choisir pour son cheval Vous venez d'avoir votre cheval, il va falloir maintenant lui définir son lieu de vie. Pour ce faire   Pré ou box, quel hébergement choisir pour son cheval Vous venez d'avoir votre cheval, il va falloir maintenant lui définir son lieu de vie. Pour ce faire Rating: 0

Laisser un commentaire

scroll to top