Jeudi , 21 septembre 2017

maison » Sauvons Mably » Je m’appelle Mably

Je m’appelle Mably

Voici la première partie de mon histoire

octobre 26, 2014 10:26 by: catégorie: Sauvons Mably Laisser un commentaire A+ / A-

Mably ;) x3

 

SAUVE DE L’ABATTOIR PAR UNE AMIE FORMIDABLE !

1ère partie

MES ORIGINES

Je me nomme Mably de Chadzeau  et je suis né le 22 février 2000, en Saone-et-Loire, à l’élevage Charolles.  Je suis un pp (plein papier), ce qui veut dire que je viens d’une belle lignée, donc destiné à un beau parcours. Selle français, mon domaine de prédilection sera donc les courses hippiques.

Mes parents descendent aussi de l’aristocratie :

  • Mon père s’appelle  : Dom Alco, un véritable pur sang, de couleur gris truité .
  • Ma mère se prénomme : Hygie, belle selle française, de couleur bai.

 

MES DEBUTS ET MA CARRIERE AUX COURSES HIPPIQUES

 

mably de chadzeau course

 

Comme dit plus haut, je suis destiné aux courses hippiques. Pendant, des années de bons et loyaux services, je remplis ma mission de gagner des courses pour que les propriétaires et parieurs puissent engranger de l’argent.

Bien entendu, je ne suis pas toujours très bon car, comme les humains, il m’arrive, à moi aussi, d’avoir des moments de faiblesse, de fatigue et de stress. Des douleurs, qui sont aussi souvent liées aux divers entraînements intensifs et quotidiens  et aux nombreuses courses que j’effectue. Il faut toujours être performant  dans le monde des courses !

Très sérieux dans ma discipline et pour faire plaisir à mes entraîneurs, j’obtiens de très bons résultats dont je suis très fier, en voici quelques-uns :

  • 6 novembre 2009 – Prix Colonel d’Englesqueville – à Enghien : 3ème sur 13 partants ;
  • 18 novembre 2009 – Prix de l’Orne – à Auteuil : 5ème sur 13 partants ;
  • 25 novembre 2009 – Prix de Pithiviers – à Enghien : 2ème sur 15 partants.

Au total, je participe à 18 courses. Mes gains se montent à 83 890 €.

course mably de chadzeau

 

REFORME DES COURSES

Un beau jour, on décide que je ne rapporte plus assez. Ma dernière sortie est le 23 octobre 2010. J’ai 10 ans.

Je suis devenu un réformé des courses.

Le réformé des courses coûte cher à ses propriétaires car il ne rapporte plus rien.

Le réformé des courses  a donc le choix entre :

  • être adopté par une famille formidable ;  
  • faire partie de l’équitation de loisirs en intégrant un centre équestre ;
  • ou l’abattoir si personne ne veut de vous.

On est tellement nombreux à être des réformés des courses que beaucoup d’entre nous, n’ont pas la chance d’avoir une seconde vie. Ils finissent donc dans vos assiettes.

 

UNE RENCONTRE COUP DE COEUR 

J’ai donc donné 7 ans de bons et loyaux services.  Devenu maigrichon et réformé des courses hippiques, mais aussi trop vieux, je dois partir pour la boucherie. Bien entendu, j’aspire à une retraite  paisible.

Un beau jour, juste avant que le boucher ne passe pour faire ses emplettes, une  jeune fille vient me rendre visite. Ayant très peur, que le boucher ne jette son dévolu sur moi, je suis prostré dans mon box.

Bien entendu, je ne suis plus très beau, car on ne s’occupe plus du tout de moi. Mon corps d’athlète est beaucoup moins musclé, j’ai beaucoup maigri, et mon poil est beaucoup moins reluisant.  Il est difficile de faire bonne figure.

Toutefois, quand je la vois à la porte de mon box, je sais tout de suite que c’est elle. Elle s’appelle Marie-Amélie, elle monte à cheval depuis l’âge de 8 ans. Ses yeux sont plein d’amour et de compassion.

J’ai un véritable coup de foudre pour elle, je pose délicatement ma tête sur son épaule pour ne pas l’effrayer,  puis je la regarde : « emmène-moi avec toi ».  Elle  sourit. Un véritable couple est né.

 

MA NOUVELLE FAMILLE

Cependant, Marie-Amélie vit seule avec sa mère. Elles ont donc peu de moyens. Mais, j’ai de la chance car, elles m’ont trouvé un grand pré pour que je passe une retraite paisible avec d’autres chevaux.

Il faut maintenant que je fasse ma place auprès de mes autres congénères et c’est pas gagné !

 

Deuxième partie à venir : ma seconde vie avant mon grave accident !

 

 

 

 

 

Je m’appelle Mably Reviewed by on .   SAUVE DE L'ABATTOIR PAR UNE AMIE FORMIDABLE ! 1ère partie MES ORIGINES Je me nomme Mably de Chadzeau  et je suis né le 22 février 2000, en Saone-et-Loire   SAUVE DE L'ABATTOIR PAR UNE AMIE FORMIDABLE ! 1ère partie MES ORIGINES Je me nomme Mably de Chadzeau  et je suis né le 22 février 2000, en Saone-et-Loire Rating: 0

Laisser un commentaire

scroll to top