Dimanche , 23 juillet 2017

maison » Sauvons Mably » Sauvons Mably : la fracture du cheval Mably

Sauvons Mably : la fracture du cheval Mably

Les avis très partagés des vétérinaires

novembre 13, 2014 10:06 by: catégorie: Sauvons Mably Laisser un commentaire A+ / A-

MablyMably, va t-il supporter sa jambe plâtrée ?

Quatrième et dernière partie

Certains préfèrent euthanasier un cheval quand il s’est fait une fracture à un de ses membres. D’autres préfèrent tenter l’impossible. Qu’en est-il exactement et qu’en pensent les vétérinaires ? 

Chacun est libre de prendre sa propre décision, et on n’est pas là pour les juger mais pour essayer de comprendre.

LES AVIS PARTAGES DES VETERINAIRES

Avant de me faire plâtrer, les vétérinaires ont eu des avis très partagés sur le fait de plâtrer ma jambe gauche.

Pourquoi cette vétérinaire est contre, le fait de plâtrer le membre d’un cheval ? 

Une vétérinaire est  contre, car elle pense que le membre ne peut pas respirer sous le plâtre. De plus, on ne sait pas ce qui se passe en dessous, comment réagit la peau ?  La circulation sanguine se fait-elle bien ?

Six semaines, c’est très long pour un cheval, il ne peut pas se coucher et il fatigue très vite. De plus, le plâtre est très lourd. La vétérinaire est donc pour l’opération ou pour la pose d’une attelle, tout dépend du résultat de la radio.

Pourquoi les autres vétérinaires sont pour plâtrer le membre d’un cheval ?

Les autres vétérinaires sont pour plâtrer le membre du cheval, car ils estiment que cela peut, dans un premier temps, éviter l’opération. Il suffit de vérifier pour voir si tout se passe bien.

Françoise et Marie ont donc choisi la deuxième solution, sachant que cela n’est pas facile de prendre une décision quand les avis sont très partagés. Je ne peux rien leur reprocher, elles font tout leur  possible pour me sauver afin que je passe une retraite paisible.

MES PREMIERS JOURS AVEC MON PLATRE

10744697_763376550384543_1382015857_n

Je suis content, je  ne souffre plus, j’ai de l’appétit et j’attends avec impatience le jour où l’on pourra me retirer mon plâtre. Marie vient me voir tous les jours. Elle nettoie mon box et s’occupe bien de moi.  Je suis un cheval heureux.

Néanmoins, les jours passent et je commence à fatiguer, je ne peux pas me coucher et je ne peux pas trop bouger dans mon box. Mon postérieur me fait mal, je ressens comme une gêne.

20141026_135340

Marie est inquiète et fait donc venir le vétérinaire car mon jarret est enflé au dessus du plâtre, et c’est douloureux. Il m’examine, fait des radios.  L’idée d’enlever le plâtre survient.

Cependant, le vétérinaire décide de me le laisser et de ne pas m’opérer pour l’instant car l’opération serait trop éprouvante et difficile à supporter.  L’opération s’éloigne pour faire place à une solution qui permet de me soulager le mieux possible.

Françoise n’est pas là, elle est partie quelques jours,  et elle culpabilise de ne pas être présente pour épauler sa fille. Mais, Marie gère très bien la situation, elle ne panique pas et elle me connait bien. Pour ma part, je suis confiant.

Le lendemain avec le traitement, l’oedème diminue, j’ai le moral et je mange de bon appétit.  Cependant, il ne faut pas que j’ai une fourbure à l’autre membre, cela serait fatal pour moi.  Marie vérifie tous les jours que tout va bien.

MA CONVALESCENCE

10743453_763376513717880_1448599467_n

Cela fait plus de dix jours que je suis plâtré, les jours passent et se ressemblent, je souffre, je suis fatigué, je ne sais plus comment mettre mes postérieurs. La douleur est toujours persistante.

Marie est toujours présente, je la sens inquiète. Elle fait tout pour me soulager mais j’ai vraiment mal et je ne sais pas comment le lui faire comprendre.

Tous les matins, le vétérinaire téléphone pour prendre de mes nouvelles. Un matin, mon jarret a ré-enflé. On continue le traitement pour me soulager et pour réduire l’oedème, car il faut que je garde mon plâtre le plus longtemps possible.  Nous sommes vendredi et je n’ai pas de fièvre.

Lundi, si la situation ne s’est pas améliorée, le vétérinaire ouvrira le plâtre pour qu’il me serre beaucoup moins.  C’est le parcours du combattant, Marie et Françoise croisent les doigts et espèrent.  Chaque jour qui passe est une victoire.

Pour ma part, je suis épuisé, tout mon corps me fait souffrir.  Cela devient intenable, mais je tiens bon car je suis très courageux. Je pourrai bientôt aller brouter avec mes copains et revoir le soleil et l’herbe bien verte. J’en ai l’eau à la bouche.

SAUVONS MABLY : LA FIN DE MON HISTOIRE

10755014_763376473717884_821031469_n

J’ai rejoint le paradis des chevaux, le lundi 3 novembre 2014. Je ne souffre plus, je suis paisible.

Malgré tous les efforts pour guérir ma fracture au boulet et de nombreux soins réalisés (médicaments, traitements, radios, visites vétérinaires), ils n’ont pas réussi à me soigner.

Les derniers instants de ma vie

Le vétérinaire est venu le lundi, dans la soirée, pour retirer le plâtre. En dessous, il a pu découvrir un postérieur complètement à vif avec des plaies trop importantes. On pouvait apercevoir mes tendons.

Je les ai regardés d’un air triste et implorant,  pour leur faire comprendre que je n’en pouvais plus et ils ont compris que l’on ne pouvait plus rien pour moi. Je me suis donc endormi.

Je sais que Marie et Françoise ont tout tenté et qu’elles ont fait le maximum pour m’assurer une retraite paisible.

Merci Marie, d’avoir  toujours été là pour moi. Ton soutien a été un très grand réconfort pour moi. Je ne t’oublierai jamais,  j’emporte avec moi ton souvenir, ta douceur, ta gentillesse et tes yeux plein d’amour.

Sache, que je suis heureux au paradis des chevaux, je ne souffre plus, j’ai même retrouvé des copains du club comme Gars d’Hop.

Marie, si tu vois une étoile qui brille plus que les autres dans la nuit, c’est moi qui pense à toi et qui te fait un clin d’oeil. Je n’oublierai jamais ce que tu m’a apporté durant nos plus belles années passées ensemble.

Je t’aime Marie.

Mably

Merci à l’association « sauvons Mably » de continuer le combat pour d’autres chevaux malades, qui j’espère auront beaucoup plus de chance que moi.

Mably ;) x3 MABLY 2 Equifeel ♥ Mably ♥♥ Mably ♥♥

Sauvons Mably : la fracture du cheval Mably Reviewed by on . Mably, va t-il supporter sa jambe plâtrée ? Quatrième et dernière partie Certains préfèrent euthanasier un cheval quand il s'est fait une fracture à un de ses m Mably, va t-il supporter sa jambe plâtrée ? Quatrième et dernière partie Certains préfèrent euthanasier un cheval quand il s'est fait une fracture à un de ses m Rating: 0

Laisser un commentaire

scroll to top