Jeudi , 23 novembre 2017

maison » Sauvons Mably » Sauvons Mably : le plâtre m’a sauvé de l’euthanasie

Sauvons Mably : le plâtre m’a sauvé de l’euthanasie

Un plâtre pour éviter une mort certaine

octobre 28, 2014 1:53 by: catégorie: Sauvons Mably Laisser un commentaire A+ / A-

mably platre 6

 

Plâtrer le postérieur de Mably : véritable défi pour le vétérinaire

Troisième partie

Comme je vous l’ai dit dans « ma vie paisible avant mon accident« , l’opération proposée par le vétérinaire est beaucoup trop onéreuse pour ma petite famille.

Françoise contacte donc plusieurs vétérinaires dont une clinique du côté de Bordeaux. Le chirurgien, après consultation avec ses confrères, prend la décision de me plâtrer. Cela permet de consolider la fracture. Peut-être, pourrais-je éviter l’opération ?

Dans tous les cas, il y aura forcément de l’arthrose sévère qui va s’installer au cours de ma vie. Elle me fera souffrir puis boiter.  De ce fait, il faudra certainement envisager une arthrodèse du boulet pour que je puisse vieillir tranquillement.

VOYAGE A LA CLINIQUE

Marie décide de me faire plâtrer mon postérieur.  Pour ce faire, il faut me transporter à la clinique. Il y a trois heures de route et je souffre terriblement. Pourrais-je supporter le voyage ?

Tout d’abord, il faut trouver un camion et un chauffeur pour me transporter car ma petite famille n’en possède pas. Le club « le cheval autrement » nous prête le camion, tandis que Loïs, une amie de ma fille, se propose très gentiment de conduire le camion avec un cheval au postérieur fracturé. Ce n’est pas une mission facile et je la remercie vivement pour cette décision.

Je suis courageux et malgré mon postérieur que me fait terriblement souffrir, je monte sans problème dans le camion, direction la clinique. Le voyage est pénible pour moi. Loïs et ma petite famille sont stressées et angoissées durant tout le trajet, nous sommes obligés de rouler lentement pour éviter les à-coups du camion. Cependant, les automobilistes sont loin d’être très patients, beaucoup nous klaxonnent et nous font des véritables queues de poisson, mais je tiens bon.

MON ARRIVEE A LA CLINIQUE

Enfin nous voici arrivés !

Avant de me plâtrer, on m’installe dans un box et on me met un panier sur le nez pour que je ne mange pas la paille ou du foin. C’est au cas où je devrais être anesthésié pour poser mon plâtre.

C’est très désagréable, et je suis très mécontent, énervé et stressé. De plus, je sens une odeur de clinique, je suis très inquiet, je ne connais pas cet environnement. Pour me détendre, Marie rentre dans le box, me parle tout doucement en me caressant, j’essaie de me relaxer.

POSE DU PLATRE DE MABLY

Enfin, c’est pas trop tôt, le vétérinaire vient me chercher pour la pose de mon plâtre. Marie est toujours près de moi pour me réconforter.

J’arrive à bien me déplacer, et le vétérinaire se demande, s’il ne devrait pas tout simplement poser une attelle.  On refait des radios et au vu de celles-ci, une autre fissure est encore apparue. Je vais donc être plâtré

On m’injecte un calmant et je me détends. Les trois vétérinaires peuvent travailler tranquillement. Durant cette période, je ne dois surtout pas bouger, mais une mouche vient me perturber, je bouge mon pied et vire la bande plâtrée, il n’y a plus qu’à recommencer.

mably platre 2mably platre 3mably platre 4mably platre 5mably platre 1

Les vétérinaires sont très efficaces, me voici plâtré et la fracture ne peut plus bouger.

Je suis encore sous l’emprise des calmants. Nous reprenons le voyage dans l’autre sens. Mon plâtre me permet de poser mon pied, je ne souffre plus.

RETOUR A LA MAISON

Je suis fatigué par toutes ces péripéties. Je rejoins mon box avec mon énorme plâtre qui est très lourd. Il faut que je m’habitue. Je mange de bon appétit.

Je dois supporter ce plâtre en restant dans mon box durant 6 semaines sans sortir.

Vais-je supporter mon plâtre, devrais-je subir une opération, l’attente va être longue surtout pour ma petite famille.

L’ASSOCIATION SAUVONS MABLY

Les frais vétérinaires sont très élevés, et ce n’est que le début. Ma petite famille ne s’est pas où trouver cette somme.

Dans un premier temps, on a fait appel à des dons sur facebook, puis on a fait des brocantes, cela  nous a permis de couvrir les premiers frais. Marie aide le club pour réduire mes frais d’hébergement.

Françoise a fait appel à l’association Brigitte Bardot puis a décidé de créer l’association sauvons Mably. Cette association a pour but d’aider les propriétaires de chevaux rencontrant des difficultés financières lorsque les frais vétérinaires s’avèrent très onéreux pour soigner leurs chevaux.

Le dossier de cette association vient d’être envoyé à la préfecture pour son enregistrement.

Suite de mon histoire dans un prochain article : vais-je supporter mon plâtre, les avis très partagés des vétérinaires….

Sauvons Mably : le plâtre m’a sauvé de l’euthanasie Reviewed by on .   Plâtrer le postérieur de Mably : véritable défi pour le vétérinaire Troisième partie Comme je vous l'ai dit dans "ma vie paisible avant mon accident", l'   Plâtrer le postérieur de Mably : véritable défi pour le vétérinaire Troisième partie Comme je vous l'ai dit dans "ma vie paisible avant mon accident", l' Rating: 0

Laisser un commentaire

scroll to top